Journée d’études internationale organisée par l’Université d’Aix-Marseille avec le soutien du DAAD
29 novembre – 1er décembre 2018

Organisation : Nicole Colin (Aix-Marseille Université/Universiteit van Amsterdam),  Ton Nijhuis (Duisland Instituut Amsterdam), Rolf Parr (Universität Duisburg-Essen),  Anna Seidl (Universiteit van Amsterdam),  Catherine Teissier (Aix-Marseille Université),  Joachim Umlauf (Goethe-Institut Lyon und Marseille)

Le constat suivant n’est pas vraiment une nouveauté : la germanistique est en crise, l’étude de la littérature en particulier n’a plus rien à apporter, les diplômés ne trouvent pas leur place sur le marché du travail. Mais est-ce vrai ? Et ce constat peut-il être fait de la même manière pour la germanistique en Allemagne et à l’étranger ? Peut-être même que la première a des choses à apprendre de la deuxième ? Voilà quelles seront les questions discutées lors de la journée d’études « La germanistique aujourd’hui – Un champ interculturel ? » qui se tiendra à l’Université d’Aix-Marseille du 29 novembre au 1er décembre 2018.

Ces trois journées se pencheront plus en détail sur la « crise de la germanistique » déclarée en Allemagne. On tentera de relier les problèmes et les solutions proposées par les germanistes allemands et étrangers et de les rendre fructueuses. Peut-être que la germanistique allemande peut tirer des leçons des nombreuses années d’expérience de crise des collègues travaillant dans ce domaine à l’étranger, et qui sont confrontés depuis plus de 20 ans à la nécessité de défendre leur discipline. Il semble également important d’explorer la relation entre les traditions établies et de nouvelles théories innovantes - telles que l’approche des sciences culturelles - à la lumière des défis actuels - tels que la numérisation.

La manifestation a lieu à la Maison de la Recherche Schuman, 29 avenue Robert Schuman, 13100 Aix-en-Provence, Salles de Colloque 1 et 2.

https://maisondelarecherche.univ-amu.fr/