Fahnen mit dem DAAD-Logo vor der Außenfassade der Zentrale in Bonn.

Un bref regard sur l’histoire du DAAD suffit pour montrer à quel point le DAAD relie les hommes au savoir. Fondé en 1925 à Heidelberg sur l’initiative d’un seul étudiant, il fait partie aujourd’hui des organismes de financement les plus importants pour l’échange international d’étudiants et de chercheurs.

Depuis sa création, le DAAD a soutenu près de deux millions d’universitaires en Allemagne et à l’étranger. Tous les établissements d'enseignement supérieur allemands et leurs comités d'étudiants en sont aujourd’hui les membres. Son champ d’action s’étend bien au-delà de l’attribution de bourses : le DAAD soutient l’internationalisation des établissements d’enseignement supérieur allemands, promeut la germanistique et la langue allemande à l’étranger, soutient les pays en voie de développement dans leur mise en place d’établissements d’enseignement supérieur compétitifs et, enfin, conseille les décisionnaires sur la politique éducative, sur le rayonnement scientifique à l’étranger et sur le développement.
Le budget du DAAD provient essentiellement de financements de plusieurs ministères fédéraux allemands (principalement du ministère des Affaires étrangères), de l’Union européenne, de quelques entreprises privées ainsi que d’organisations et de gouvernements étrangers.

Le DAAD dans le monde

Le siège du DAAD est à Bonn. Par ailleurs, l’association de droit privé possède un bureau à Berlin qui est chargé du prestigieux programme pour artistes « Berliner Künstlerprogramm ». Un réseau de 15 antennes et de 57 centres d’informations (IC) dans 60 pays permet de maintenir le contact avec les principaux partenaires sur tous les continents et de conseiller en matière d’échange et de coopération.

Des bourses d’excellence

Fort de sa longue expérience dans la promotion d’excellents étudiants et chercheurs, le DAAD s’efforce de préparer les futurs professionnels et les futurs cadres dirigeants à un comportement éthique. Il crée ainsi des liens pérennes dans le monde entier. Il s’emploie également à intensifier le soutien apporté à la mise en réseau culturelle et professionnelle de ses boursiers et de ses alumni.

Structures ouvertes sur le monde

Lors de la conception de ses programmes, le DAAD a fait en sorte que les établissements d’enseignement supérieur puissent les utiliser pour la concrétisation de leur stratégie d’internationalisation. Afin de maintenir l’Allemagne parmi les pays d’accueil leaders en matière de mobilité étudiante internationale, l’objectif de 350.000 étudiants doit être atteint avant 2020. Leur niveau de réussite doit être au même niveau que celui des étudiants du pays d’accueil. Avant la fin de la décennie, un diplômé allemand sur deux doit avoir acquis une expérience substantielle à l’étranger lors de ses études. Le DAAD s’engage en faveur de l’allemand comme langue d’échange scientifique et soutient le multilinguisme à travers le monde. Il participe à la construction d’un environnement universitaire et de recherche européen.

Le savoir au cœur de la coopération universitaire

La mission du DAAD repose sur une connaissance globale et différenciée des structures de coopération d’établissements d’enseignement supérieur et du système universitaire au niveau international. Pour y parvenir, le DAAD peut s’appuyer sur l’expérience professionnelle de ses collaborateurs ainsi que sur le réseau mondial de ses antennes, de ses centres d’information et de ses lecteurs. Cette connaissance est actualisée en permanence et mise au service des acteurs en vue des décisions stratégiques. Sur la base de ce savoir, le DAAD poursuivra avec détermination ses fonctions de moteur de l’internationalisation du système universitaire.